Au sein du Gers

Au sein du Gers

Tétées de nuit

Les tétées nocturnes

Les adultes dorment en moyenne huit heures par 24h. Les bébés ont besoin de plus de sommeil, avec un rythme différent.
Les mères qui allaitent souhaitent concilier leur propre besoin de sommeil avec les besoins de leur bébé. Vous trouverez ici quelques réponses à vos questions sur les tétées nocturnes.

Qu'apportent les tétées nocturnes ?

Les tétées nocturnes répondent aux besoins nutritionnels et affectifs du bébé qui se rendort très rapidement en tétant. Elles apportent jusqu'à 20% de la ration alimentaire du bébé allaité.
La grande majorité des bébés tète la nuit aussi. Les tétées nocturnes fréquentes favorisent la lactation et sont associées à une durée plus longue de l'allaitement maternel.

Je trouve les tétées de nuit fatigantes. Comment les faciliter ?

Plus le bébé est prêt de vous, moins vous serez fatiguée. Si vous n'avez pas à vous lever ni à allumer la lumière pour allaiter, vous vous rendormirez plus rapidement. Les mères qui dorment aux côtés de leur bébé donnent le sein dans un demi-sommeil et leur bébé tète pratiquement sans se réveiller.

Respectez cependant les recommandations de couchage résumées dans l'encadré ou celles de l'UNICEF : « Partager un lit avec votre bébé. Un guide pour les mères qui allaitent », sur www.babyfriendly.org.uk

Pensez à vous reposer la journée, une petite sieste de quelques minutes est souvent réparatrice

Je vais bientôt reprendre mon travail, et j'ai peur que les tétées nocturnes me fatiguent.

Quand vous êtes séparée de votre bébé dans la journée, lui donner le sein la nuit permet de compenser la diminution des tétées diurnes. Vous évitez ainsi la baisse de lactation qui accompagne souvent la reprise du travail. Si vous gardez votre bébé à vos côtés la nuit, vous favoriserez également votre repos en répondant au besoin de proximité de votre bébé.

Combien de temps mon bébé va-t-il téter la nuit ?

Cela dépend en grande partie de l'arrangement nocturne qui sera le vôtre. Si votre bébé dort à vos côtés, il est possible qu'il tète la nuit durant tout le temps que durera l'allaitement. Si votre bébé dort dans une autre pièce et que vous le rejoignez à l'occasion des tétées, celles-ci pourront s'interrompre plus rapidement.

Si mon bébé s'endort tout le temps au sein, ne risque-t-il pas de s'y habituer ?

Les bébés allaités au sein s'endorment très facilement en té-tant, car ils proftent de la sécurité et de la chaleur de votre  corps pour s'abandonner au sommeil. C'est le cas jusqu'à 3-5 mois : tant que l'enfant s'endort à la fn de la tétée, ne le réveillez pas. Vous pourrez profter de ces tétées aussi longtemps que vous le souhaitez, ou bien inviter tendrement et progressivement, après 3-5 mois (quand l'enfant reste encore éveillé un moment après la fn de la tétée), votre bébé à trouver le sommeil d'une autre façon (doudou, musique, histoire racontée, ...)

Si mon bébé a besoin de téter pour dormir, ne risque-t-il pas d'être moins autonome ?

L'autonomie du bébé est valorisée chez nous et des méthodes sont couramment proposées pour inciter le bébé à s'endormir et dormir seul. Dans d'autres cultures, les bébés élevés dans une grande proximité avec leurs parents, y compris la nuit, deviennent des enfants curieux, dynamiques et entreprenants. Il n'est pas nécessaire d'apprendre à s'endormir ou dormir seul pour se développer harmonieusement.

Si je donne souvent le sein la nuit et que mon bébé reste auprès de moi, que va devenir ma vie de couple ?

Les premières semaines après la naissance sont consacrées aux soins à donner au bébé. L'organisation familiale, y compris l'arrangement nocturne, tient alors avant tout compte des besoins du nouveau-né. Mais ceux-ci évoluent, les centres d'intérêt des parents également. Chaque couple trouve ses solutions pour préserver certains moments d'intimité, et ce d'autant plus facilement que les parents sont reposés et que leur bébé est apaisé par une présence rassurante.

Je ne souhaite plus donner le sein à mon enfant la nuit. Puis-je lui apprendre à se rendormir seul ?

Comme décrit plus haut, les bébés de moins de six mois ont souvent besoin de téter la nuit : répondre à leur demande sans restriction favorise l'allaitement. Si votre bébé a plus de six mois, il pourra peut-être ne plus téter entre minuit et 6 heures, soit spontanément, soit avec votre aide. Il faut souvent compter une année ou plus pour qu'un enfant dorme régulièrement 10 heures sans vous réveiller. Dans tous les cas, laisser pleurer un bébé n'apporte jamais satisfaction, ni aux parents, ni à l'enfant.

Les arrangements nocturnes possibles

  • Le lit familial : le bébé dort dans le lit de ses parents de façon occasionnelle ou habituelle
  • Le lit en side-car (ou lit de cododo) : le lit du bébé est contre le lit des parents. Il arrive souvent à l'occasion des tétées nocturnes que le bébé dorme un moment contre sa mère
  • Le lit du bébé dans la chambre des parents
  • Le bébé dort dans un lit d'adulte dans une autre pièce ; sa mère le rejoint pour les tétées.

Toutes ces possibilités peuvent se combiner ou se succéder dans la journée ou au fil des semaines.

Règles de sécurité concernant l'endroit où dort le bébé (y compris de façon occasionnelle)

  • Matelas ferme aux dimensions du lit (si besoin utilisation d'une barrière parfaitement adaptée au lit pour éviter les chutes mais aussi les risques d'étouffement) ou posé sur le sol loin du mur
  • Depuis quelques années des lits de bébés qui s'attachent au lit adulte sont commercialisés et peuvent être une alternative intéressante au cosleeping
  • Si le bébé dort dans votre lit, préférez les draps et couvertures à la couette ; la tête du bébé doit toujours rester dégagée.
  • Chauffage de la pièce à 18°C à 20°C maximum en hiver.
  • Bébé couché sur le dos.
  • Allaitement maternel avec tétées à la demande.
  • Bébé dans la chambre des parents les premiers mois apparait comme un facteur de prévention (diminution du risque de Mort Subite du Nourrisson).
Dans certains cas, le bébé ne devrait pas partager le lit d'une autre personne :
  • Quand la personne consomme du tabac, de l'alcool, du cannabis ou d'autres drogues, des somnifères, des médicaments qui affectent la vigilance (antitussifs par exemple)
  • Dans tous les cas particuliers où la vigilance de l'adulte est diminuée (maladie, fatigue excessive).
  • Quand il a moins de six mois, il est préférable d'éviter de lefaire dormir avec un jeune enfant
  • Ne pas dormir avec votre bébé dans un canapé ou un fauteuil
  • Evitez de dormir dans le même lit que votre bébé les premiers mois s'il est né prématuré, ou de petit poids, ou s'il a de la fièvre, ou si vous êtes obèse.

Dépliant disponible à IPA.

Source : www.info-allaitement.org



22/11/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres